Je me revois il y a 12 ans de ça, arrivées, ma grosse valise et moi, sur les quais de la gare de Waterloo ( oui à l’époque c’était Waterloo l’Eurostar, pas St Pancras International…), la tête pleine de rêves anglais et les yeux pleins d’espoirs… Nous allions devenir bilingues, nos enfants seraient élèves dans un milieu international et ils parleraient aussi bien anglais que français……

 

12 ans plus tard.

 

Londres, c’est chez moi. Mes amis, ma maison, mon quartier, mon boucher, mon frigidaire, tout respire l’Angleterre. Enfin, tout respire Londres. Même l’education de mini me et mini moi respire Londres… Et quelle galère !!! Et oui avec l’arrivée de nos 2 little minis, les vraies questions se posent. Et notamment:
– “On les met où à l’école ?
– Chez les anglais Pardi !”

 

Oui, chez les anglais. Montessori et tout le blabla, nous font papillonner et retrouver cette bouffée d’air nouveau que l’on a eu en arrivant. (Les quais de la gare de Waterloo ? Vous vous souvenez bien sûr !). Ce qui nous mène à notre sujet du jour : ce qu’il faut savoir sur le système anglais et que l’on ne nous dit pas…

 

State Schoo VS Independant Schools

A savoir, pour commencer, que c’est un système à deux vitesses.

 

Les State Schools sont les écoles d’état, gratuites et souvent avec une tendance religieuse ( « Stay on your knees to stay away from the fees », vieux dictons anglais qui résume assez bien la situation de la state school anglaise).

 

Et les Independant Schools. Oui, la même que celle de Harry Potter ! Enfin presque. C’est top ! Ils sont entre 15 et 18 par classe avec une ou deux assistantes en plus de l’enseignant. Si vous choisissez Montessori, l’éducation est moulée, adaptée, façonnée en fonction de l’enfant et de ses aptitudes. Trop fort les anglais !!! Tout ça pour la modique somme de…. Et oui… En 12 ans de vie Londonienne, on a appris que tout a un prix !

 

Donc, si vous optez pour la Independant School, vérifiez les tarifs qui peuvent vite monter très et trop haut. Lisez bien les contrats également, souvent on vous demande un trimestre de préavis pour changement d’école, et si vous dépassez de quelques jours, le trimestre sera dû, même si votre enfant n’y est plus.

 

Si, comme beaucoup de gens, les prix pour l’education de votre mini you vous horripile, vous pouvez vous tourner vers les State Schools (gratuites, yeaaaaah !) Alors là, c’est une autre paire de manches. Afin de pouvoir inscrire vos minis à l’ecole, il faut avoir plusieurs cordes à votre arc. Le catchment area ou encore la proximité de votre adresse par rapport à l’école. En effet, plus votre adresse est proche de l’école, plus vous avez de chance d’y rentrer. Mais aussi votre assiduité à la messe du dimanche (si l’école est religieuse, toutes ne le sont pas) et votre implication dans la vie de la communauté. Quand je parle de la messe du Dimanche, je ne parle pas bien sûr de la messe du croissant devant La Reine des Neige à moitie endormi. Non, non. LA messe, la vraie. Et pas n’importe quelle église ! L’eglise rattachée à l’ecole de vos rêves !

 

Après, en tant que français, bien sûr, l’ecole française est toujours là. Pas besoin d’explications, on sait comment ça se passe. Si votre choix se fait sur l’école anglaise, plusieurs petits détails ne sont pas à écarter. On rentre à l’école à 4 ans révolus au 31 aoùt précédent le début de l’annee scolaire. Si mini you est né le 1er Septembre, il ne rentrera que à 5 ans, pas de dérogation possible…

 

Alors oui, vous entendrez parler des listes d’attentes interminables, des gens qui ont inscrit leurs enfants avant leur naissance dans des écoles réputées…. Mais si vous vous y prenez 1 an à l’avance, normalement ça suffit. Une fois l’ecole trouvez, checkez jusqu’à quel âge l’école mène vos enfants ( 6-7 ans, 10-11 ans ou 12-13 ans). En effet leur scolarité anglaise sera ponctuée de plusieurs étapes avec les examens suivants :  7+, 11+, 13+, GSCEs et le A Level.

7+

Le 7+ est obligatoire pour rentrer dans toutes écoles commençant à 7 ans. Vos petits génies seront amené à faire la compet contre leurs compères au niveau de leurs aptitudes mathématiques, littéraires mais aussi seront examinés sur leur capacité de jugements et de raisonnement ainsi que leur connaissance générale. MAIS ils n’ont que 7 ans me direz-vous. Et oui. Mais l’anglais est sans vergogne. Outrée ?

11+

Dans ces cas-là, tournez vous vers une école qui va jusqu’à 10 ans, soit Year 6 où ils prépareront, tant bien que mal votre mini you aux 11+, examen national, un passe pour tous les enfants de 10/11 ans. Il permettra à votre petit de rentrer en Junior School ou l’équivalent du collège. Pour le coup, cette étape vous sera facilitée par l’école qui pendant 2 ans (Year 4 et Year 5) vous guidera et vous dirigera vers l’ecole la mieux adaptée à votre mini you #laprunelledemesyeuxleplusbeauleplusintelligentlemeilleur.

GSCEs

A la fin du collège viendront les GCSEs, équivalent plus ou moins de notre BEPC ( Si ça s’appelle encore comme ça).

A Level

Puis, si ils décident de continuer, ce sera au tour du A Level, équivalent du Bac.

 

Nota Bene:

  • La plupart des écoles commencent en Reception (notre maternel), vont jusqu’en Year 6 et préparent vos enfants au 11+. En revanche, chez les anglais on apprend à lire tout de suite, chacun a son rythme mais on ne perd pas de temps.
  • Si vous voulez que votre mini you aille dans la même école jusqu’a 18 ans, il faudra passer par les 7+. Certaines écoles font aussi les 8+, 9+, 10+… Chaque année, ils font rentrer un petit nombre d’élèves pour agrandir les classes. Sur examens bien entendu ! Sinon c’est pas drôle.
  • Peu d’ecoles font 4-18 ans…
  • Autre particularité des écoles anglaises, certaines sont unisex. Oui, oui. U-NI-SEX. Que les filles ou que les garçons. Sinon c’est Co-Ed, Co Educational, soit filles et garçons.
  • Ne pas oublier aussi, la direction de l’école, certaines sont plutôt portées sur l’art, d’autres sur le sport et d’autres encore sont très académiques.

 

Ouh la la… On a l’embarras du choix. Et oui c’est l’éducation anglaise ou comment se rendre la vie compliquée. Très compliquée, si vous êtes comme moi et ne savait pas prendre une décision.

Bref.

Fourteen years down the line, OUF ! On s’en est sorti !

Enfin, y’a l’Université maintenant…. Mais CA, ça sera pour un autre jour !

 

school / cartable

Article par MARINA, GRECQUE LONDONIENNE